Juju, Revoyez la méthode. Bonjour, j’ai une dissertation à faire sur le sujet de la religion: De même les gens croient que Dieu (la religion) est le centre du monde, la référence absolue de la conscience. Dans une seconde partie pour élaborez une discussion critique. Je vous remercie en tout cas pour vos premiers éclaircissements. Freud fournit cependant une explication de l’illusion religieuse tout à fait différente de celle de Marx. https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-essence-du-christianisme/, dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis. À cette époque, le jeune Marx est sous l’influence des idées de Feuer… Soit mon plan est bancale, soit je n’arrive pas à équilibrer les parties ( ce qui est très demandé par mon prof :S). » c’est la vérité acquise? et surtout ce passage »La critique du ciel se transforme par là en critique de la terre, la critique de la religion en critique du droit,la critique de la théologie en critique de la politique » je trouve même si je me répéte ce passage très abstrait HELP!!! Pour ma part je ne cherche pas à détourner le sujet… bien que vous ayez raison, cela nuance la question du sujet… cependant notre professeur de philosophie nous impose de reformuler la question en introduction et d’y associer le plan du devoir, c’est pourquoi j’ai cherché une signification à « au delà »… cit., p. 197. [1] Citations from The Essence of Religion refer to Ludwig Feuerbach and Alexander Loos, The Essence of Religion, Great books in philosophy (Amherst, N.Y.: Prometheus Books, 2004). Le réel, par opposition à l’illusoire. Merci beaucoup pour vos réponses. La teoría de la alienación de Feuerbach sería más tarde usada por Karl Marx. C’est pourtant simple! Pouvez vous me donner les trois parties dont se compose ce texte svp§ Mercii d’avance. Telle est la pensée de l’homme, tels ses sentiments, tel son Dieu : autant de valeur possède l’homme, autant et pas plus, son Dieu. It is the projection of the best qualities found within human nature which could have psychological, social, economic, or political origins. Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel (1844), traduction A. Baraquin, dans Critique du droit politique hégélien, Editions Sociales, 1975, p197. j’aimerais vous poser une question a propos de ces textes. For Comte religion’s previous forms were deeply flawed, but the concept of a new religion, the religion of humanity, grounded in the objectivity of science, was too attractive to cast aside. In the Economic and Philosophical Manuscripts of 1844 which inaugurate his own philosophy, Marx writes: "If I know religion as alienated human self-consciousness, what I know in it as religion is not my self-consciousness but my alienated self-consciousness confirmed in it. In 1841 he published what is probably his most famous work; ‘The Essence of Christianity’. Discussion of the differences of views of Feuerbach, Marx, and Nietzsche on the subject of religion. c’est les condtions sociales? Il serait impropre d’appeler ces erreurs des illusions, alors que c’était une illusion de la part de Christophe Colomb, quand il croyait avoir trouvé une nouvelle route maritime des Indes. Est-ce qu’il cite Hegel? Il y a aussi une quête du sens qui ne recoupe pas exactement le besoin de réconfort. Clarkson and J.D. Oui Zazou.. Cela veut dire simplement qu’au lieu d’voir d’obscurs et inutiles débats théologiques, il faut faire la révolution: changer la politique, changer le droit, pour surmonter l’aliénation économique, qui est la cause de l’illusion religieuse (consolution imaginaire). J’ai donc du mal à comprendre « C’est donc la tâche de l’histoire, après la disparition de l’Au-delà de la vérité, d’établir la vérité de ce monde-ci. But Harvey fully vindicates his opinion that in any critical scrutiny of religion we must grant Feuerbach a place alongside Paul Ricoeur’s "masters of suspicion"—Nietzsche, Marx and Freud—and judge him worthy to be brought into the present-day discussion. © 2020 Encyclopædia Universalis France.Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés. «  L'ESSENCE DU CHRISTIANISME, Ludwig Feuerbach  » est également traité dans : Dans le chapitre « De Hegel à Marx » Il s’agit de montrer en quoi Feuerbach, loin de nier toute réalité à la religion, ne remet en cause que l’existence d’un Dieu personnel et l’immortalité de l’Homme. So lange der Mensch sich einer Illusion hingibt, ist er nicht ganz bei sich selbst; er ist entfremdet, lebt in ständigem Widerspruch zu sich selbst. Mais tout cela Freud le dit dans L’avenir d’une illusion. Critique of Religion: Feuerbach lost his lectureship due to ‘ Thoughts on Death and Immortality’ published in 1830. Attention Lulu, vous n’avez pas à reformuler la question comme vous le faites! Pour ce qui concerne l’italique, ce ne sont pas des citations, c’est une façon de souligner selon un usage courant je crois en allemand. Comment voulez-vous que je propose un plan sans savoir ce que vous voulez dire!!! – comment peut-on expliquer l’idée de « détresse infantile »? Ou celles que le prof vous a posées? En effet, il affirme que la religion est propre à l’essence humaine. 1. Mais cette projection de l’essence humaine hors d’elle-même  est, pour Feuerbach, contrairement à Hegel, une aliénation. Lire la suite. Vorstellung der Religionskritiker Ludwig Feuerbach, Karl Marx, Sigmund Freud, Richard Dawkins und ihren Theorien. Die Religion ist diese Entfremdung. MARX: Marx teilt mit Feuerbach die Schwäche eines pauschalen, wenig differenzierten Realitäts- und Religionsbegriffes. marx propose t’il ici un remède contre l’alienation de l’Homme par la religion? Etant en S je n’ai pas étudié la notion « histoire ». Il dit ailleurs : « il faut remplacer l’arme de la critique par la critique des armes ». 2) Mais cette réalité peut être considérée comme illusoire Paris: Les Éditions sociales, 1968, 358 pp. Freud, Feuerbach, Nietzsche, Marx, le scientisme Paul Ricœur nomme «  philosophes du soupçon  » une série de penseurs du 19ème siècle qui ont remis en cause la foi en Dieu et les religions monothéistes, le christianisme en particulier. Elle est l’opium du peuple. bref, je voulais vous demander si il vous semble cohérent de citer Freud dans mon antithèse, et Marx dans ma synthèse, ou bien serait ce plus juste de les citer tous deux en antithèse, puisqu’ils envisagent tous deux la religion comme une illusion, bien que ce soit deux illusions de nature différentes…? Feuerbach posited that religion is a “projection” of ideal human values into the cosmos “out there”. Pour eux le christianisme est une illusion. In the first part of his book, which strongly influenced Marx, Feuerbach analyzed the “true or anthropological essence of religion.” Discussing God’s aspects “as a being of the understanding,” “as a moral being or law,” “as love,” and others, he argued that they correspond to … L’idéologie allemande (Marx-Engels) 7. Cela peut vouloir dire: le sentiment religieux conduit-il l’homme à se dépasser? Un phénomène contradictoire Quand il énonce sa célèbre sentence sur la religion « opium du peuple » dans sa Contribution à la Critique de la philosophie du droit de Hegel en 1844, Marx reprend un thème largement employé dans la littérature anti-religieuse de l’époque. Compte rendu du livre de G. F. Daumer (Marx-Engels) 10. Les thèses désignent la pratique comme pierre de touche de la vérité, et non plus la « théorie » (seconde thèse), non plus la pensée abstraite (cinquièm… Partout, par suite, la religion précède la philosophie, aussi bien dans l’histoire de l’humanité que dans l’histoire de l’individu. Marx owes his philosophical awakening to Feuerbach, whom he described by way of Feuerbach's name as the "brook of fire" through which all had to pass in order to lay hold of truth and freedom. For Feuerbach, religion was ultimately an illusion. Bonjours La guerre des paysans (Engels) 11. If for Feuerbach religion is the apex of human longing, for Marx it is the nadir of human alienation. Ludwig Feuerbach, L’essence du christianisme(1841), traduction Jean-Pierre Osier, Maspero 1968, pp 129-130. Il en a hérité l'esprit libéral tant en matière politique qu'en matière religieuse. 1888 Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande, dans la revue social-démocrate Die Neue Zeit, dans les numéros 4 et 5. La religion est constitutive de l'humanité, elle lui offre comme l'image inversée de ce qu'elle rêve d'être et, en ce sens, elle est une étape nécessaire de son évolution. 1  An associate of Left Hegelian circles, Feuerbach advocated atheism and … Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix ! (ou à se perdre? Moi je dirais : Si vous pouviez juste me donner quelques idées de plan svp. Merci beaucoup! Peut être cet aspect du sentiment religieux (la tentative d’approche, de compréhension du divin, d’une certaine forme de spiritualité) pourrait il être l’objet de ma synthèse ? Mais cette projection de l’essence humaine hors d’elle-même est, pour Feuerbach, contrairement à Hegel, une aliénation. But this is not the view of Feuerbach’s admirer Karl Marx. [3] Karl Marx wrote "Feuerbach is the only … « La religion est le soupir de la créature opprimée, la chaleur d’un monde sans c?ur, comme elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Pour Freud la religion est une illusion, et non pas une erreur. L’opinion d’Aristote, d’après laquelle la vermine serait engendrée par l’ordure –opinion qui est encore celle du peuple ignorant -, était une erreur ; de même l’opinion qu’avait une génération antérieure de médecins, et d’après laquelle le tabès1, aurait été la conséquence d’excès sexuels. Il faut trouver le bon soleil, le soleil réel, c’est-à-dire la réalité. Je vous conseillerai en effet de citer Freud et Marx dans la même partie, à l’appui de la thèse: le sentiment religieux conduit l’homme dans une impasse, ou nulle part, car il relève d’un mensonge, d’une imposture. Qu’en pensez vous ? La conscience de Dieu est la conscience de soi de l’homme, la connaissance de Dieu est la connaissance de soi de l’homme. « Je suis pensé par Dieu et ne me pense qu'en tant que pensé par Dieu – voilà qui est religieux, plein de sentiment. « Au delà d’elle-même »peut être interprété de totues sortes de manières , en bien (se surpasser) comme en mal (se perdre, s’égarer). Le protestantisme, religion de son entourage, en insistant sur l'engageme… Francis WYBRANDS, C’est une illusion. – est-ce que l’image paternelle est présente dans toutes les religions? Voilà, je travaille en ce moment sur une dissertation, et je pense que je pourrais m’appuyer sur ces textes… – quels sont des éléments de croyance religieuse qui s’expliqueraient mal par un besoin d’assistance et de protection? Il y a bien d’autres interprétations possibles. Comme Auguste Cornu l'a fait remarquer, « K. Marx apparaît détaché, comme son père, de toute croyance dogmatique et la philosophie rationaliste l'emporte chez lui sur la religion »(3), et cela dès l'époque de ses études secondaires à Trêves. consulté le 16 décembre 2020. Feuerbach inicia su camino intelectual en la teología, pero, en coincidencia con su presencia como estudiante en las clases de Hegel y … Beaucoup de religions partent du culte des ancêtres, beaucoup aussi vénérent ou craignent des démons. Mais si la religion, consciente de Dieu, est désignée comme étant la conscience de soi de l’homme, cela ne peut signifier que l’homme religieux a directement conscience du fait que sa conscience de Dieu est la conscience de soi de son essence, puisque c’est la carence de cette conscience qui précisément fonde l’essence particulière de la religion. La critique de la religion détruit les illusions de l’homme pour qu’il pense, agisse, façonne sa réalité comme un homme désillusionné parvenu à l’âge de la raison, pour qu’il gravite autour de lui-même, c’est-à-dire de son soleil réel. Similarly, Marx and Engels received Feuerbach with gladness to the point that when Engels read Feuerbach's Essence of Christianity he said: ‘we all became at once Feuerbachians’;[1] and the famed New Testament scholar David Strauss wrote of Feuerbach’s theory of religion: “It is … Son analyse de la religion était donc « pré-marxiste », sans référence aux classe sociales … » Les critiques de Marx, dans ses Thèses de 1848, lui reprochant « de faire abstraction du cours de l'histoire et de traiter le sentiment religieux comme une réalité en soi, en présupposant un individu humain abstrait, isolé », se retrouveront, dans une tout autre perspective, chez le théologien protestant Karl Barth : « Comme la théologie de son temps, Feuerbach a opéré avec l'homme en général ; en lui attribuant la divinité, il n'a effectivement rien dit de l'homme réel. 3  L’homme déplace d’abord à l’extérieur de soi sa propre essence avant de la trouver en lui. Table des matières. Feuerbach then became an independent scholar (he had married a wealthy woman named Bertha Low) and continued writing. La critique du ciel se transforme par là en critique de la terre, la critique de la religion en critique du droit, la critique de la théologie en critique de la politique ».  : […] Thèses sur Feuerbach (Marx) 6. Mais, plus profondément, le texte est souvent perçu comme une critique ambitieuse de la philosophie contemplative des jeunes hégéliens et de toutes les formes d'idéalisme philosophique. Autrement dit cessez de discuter philosophie avec des prêtres: c’est perdre son temps. Marx critique de Feuerbach. Pourtant, la conception de l’homme que propose Feuerbach s’appuie sur une théorie élaborée de la représentation, portant à la fois sur sa genèse et sur ses effets. Sigmund Freud, L’avenir d’une illusion (1927), traduction Marie Bonaparte , Ed. Bonjour, bonsoir g 1 commentiare sur le texte de marx et je ne comprends la notion « pour qu’il gravite autour de son soleil réel.La religion n’est que le soleil illusoire qui gravite autour de l’homme tant que l’homme ne gravite pas autour de lui-même » pourriez vous m’aidez merci d »avance, Ce sont des métaphores, qui font allusion à la révolution copernicienne. Marx Dans la mesure où la religion, selon Marx, rend l’oppression supportable, elle peut être comparée à une drogue dure. Marx’ Kritik an Feuerbach Indem nun Marx den Begriff der Gattung kritisiert, wendet er sich gegen den rudimentären Fortbestand religiöser Figuren in Feuerbachs Kritik der Religion. Les menaces et les interdits, dans un sens semblent relever d’une autre logique, mais au fond c’est toujours le père qui symbolise menaces et interdits. Adèle, Vous rendez-vous compte de l’absurdité de ce que vous demandez????????? Milly, Ce sont les questions que vous vous posez? L’Histoire est seulement la transmission de savoir? Pour le texte de Freud : La seule vraie réalité (le « soleil réel ») c’est la matière, le monde économique. Merci d’avance pour vos éclaircissements! In The Essence of Religion Feuerbach applied the analysis expounded in The Essence of Christianity (1841) to religion as a whole. The lingering question remains, however. Ludwig Andreas von Feuerbach was a German philosopher and anthropologist best known for his book The Essence of Christianity, which provided a critique of Christianity that strongly influenced generations of later thinkers, including Charles Darwin, Karl Marx, Sigmund Freud, Friedrich Engels, Richard Wagner, and Friedrich Nietzsche. L’histoire qui fait le ménage, qui élimine ce qui entrave le progrès nécessaire… La religion est une illusion (Feuerbach, Marx, Freud) L’homme séparé de lui-même. Pour Feuerbach, comme pour Hegel, le Dieu du christianisme est le miroir de l’homme. La terre: oui, c’est l’exploitation économique. Exiger qu’il renonce aux illusions sur sa situation c’est exiger qu’il renonce à une situation qui a besoin d’illusion. Des Thèses sur Feuerbach, Friedrich Engels dit dans la préface à Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande ... Feuerbach part du fait quela religion rend l'homme étranger à lui-mêmeet dédouble le monde en un monde religieux, objet de représentation, et un monde temporel. Voyez Pascal ou Kant, qui ont ce sentiment religieux mais qui ne présentent pas Dieu ou le divin comme allant de soi. La religion n’est elle qu’une illusion? Une illusion n’est pas la même chose qu’une erreur, une illusion n’est pas non plus nécessairement une erreur. The main thrust of Feuerbach’s argument is aptly summed up in the original subtitle to this work: "God the Image of Man. Une édition électronique réalisée à partir du livre de Karl Marx et Friedrich Engels, SUR LA RELIGION. C’est donc la tâche de l’histoire, après la disparition de l’Au-delà de la vérité, d’établir la vérité de ce monde-ci. La critique religieuse de Feuerbach est inspirée et orientée par la notion de l'aliénation. En effet l'homme caractérise Dieu par des qualités telles que la connaissance infinie, la volonté infinie, l'amour infini. Pour l’explication il faut expliquer le texte mot à mot (première partie). Ludwig Feuerbach, L’essence du christianisme(1841), traduction Jean-Pierre Osier, Maspero 1968, pp 129-130 . Polemisch lässt sich Feuerbachs Gattungswesen als ein zweiter Gott beschreiben, der den ersten nur ablöst. à s’aliéner?) Religion: Autre forme du nom : Ludwig Andreas Feuerbach (1804-1872) ISNI : ISNI 0000 0001 2278 3462: Ludwig Feuerbach (1804-1872) : œuvres (79 ressources dans data.bnf.fr) Œuvres textuelles (77) Das Wesen der Religion (1846) Das Wesen des Christentums (1841) Gedanken über Tod und Unsterblichkeit (1830) Voir plus de documents de ce genre. Marx’s only expressed doubt about Feuerbach before the famous Theses of 1845 is in a letter to Ruge of March 1843 in which he complains that Feuerbach ‘talks too much about nature and too little about politics’ (Marx-Engels Werke, Band 27, Berlin 1963, p.417). Textes choisis, traduits et annotés par G. Badia, P. Bange et Émile Bottigelli. aspect of Feuerbach which Marx polemicizes against in the German Ideology. Cependant, la religion n’est que le symptôme d’une aliénation plus générale et plus profonde. Nous le savons déjà : l’impression terrifiante de la détresse infantile avait éveillé le besoin d’être protégé –protégé en étant aimé – besoin auquel le père a satisfait ; la reconnaissance du fait que cette détresse dure toute la vie a fait que l’homme s’est cramponné à un père, à un père cette fois plus puissant. Man’s Dependence upon Nature the Last and Only Source of Religion." Il faut envisager différentes interprétations, et ne pas se polariser sur le « divin » …(dont on ne sait pas trop ce que c’est..) 1) La religion est une réalité historique 2) Pour la seconde, je ne sais pas… Il faut au contraire vous interroger sur les différentes interprétations possibles de ce « au delà de lui même ». Autre : Le communisme de « L’Observateur rhénan » (Marx) 8. bonjour… De plus, je voulais également vous demander votre avis quant au fait de s’appuyer sur la notion de « surhomme » décrite par Nietzsche en synthèse. Une édition numérique réalisée par Claude Ovtcharenko, bénévole, journaliste à la retraite, France. Celle-ci constitue l'élément moteur de la philosophie hégélienne.